C’est bien connu, chez Light Agency, on vit de peine et d’eau fraîche !

Cela fait un bout de temps que je n’avais pas pris mon clavier pour Light Agency et pour cause : je travaillais. Si si ça m’arrive et je dois avouer que depuis septembre mon emploi du temps était plutôt chargé.

En bon lecteur que vous êtes, vous aurez remarqué l’utilisation de l’imparfait ! Figurez-vous que depuis le 5 novembre, j’ai perdu mon plus gros client. Pourquoi ? Certains dirigeants de sociétés imaginent que les indépendants travaillent gratuitement ou peuvent se passer de rémunération pendant plusieurs mois !!

J’ai travaillé depuis août pour cette entreprise et me suis énormément investit en temps, énergie (travaillant même pendant mes vacances) afin d’être à la hauteur de leurs objectifs mais aussi pour montrer le sérieux de Light Agency.

Personnellement, j’ai rempli ma part du marché : j’ai validé tous les points que mon client m’avait fixés, je n’ai pas manqué une seule des prestations que je devais donner et pourtant, j’ai dû prendre la décision de stopper notre collaboration le 5 novembre dernier ! Pourquoi ? Parce qu’au sein de mon auto-entreprise je l’ai déjà dit « tout travail mérite salaire » et j’estime (je pense que beaucoup seront d’accord avec moi) que j’ai été assez patiente. N’être payée mi-octobre pour une prestation fournie et facturée en août, je dis NON !

La moindre des choses quand on fait appel à une personne qui travaille à son compte, c’est de la payer rapidement. A mon sens, c’est juste une question de respect et surtout de bon sens. Quand je passe 43 heures à travailler pour une société, que cette dernière n’a rien à dire sur la qualité de ma prestation, je trouve cela inadmissible de devoir attendre de tels délais pour toucher le fruit de mon travail.

Chez Light Agency lorsque nous faisons appel à un prestataire externe, nous nous faisons un devoir, que dis-je un honneur de le payer au moment même de la réception de la facture. Pourquoi ? Parce que nous n’oublions pas que derrière une société (surtout quand cette dernière débute) il y a une personne qui doit régler ses factures, manger et peut être même élever ses enfants.

Alors forcément moi attendre plus de 2 mois pour être payer, devoir réclamer quasiment tous les deux jours de l’argent qui m’est du, payer en plus des frais de 7.5 euros parce que la dite entreprise ne sait pas remplir correctement un ordre de virement ça me gonfle !!!

Forcément j’ai dit STOP. Certes  j’ai perdu mon client principal, donc je prive ma société d’une source de revenue non-négligeable mais je dois avouer que depuis que j’ai pris cette décision (murement réfléchie) je suis soulagée. Soulagée parce que je n’aurais plus à perdre mon temps à relancer sans cesse des personnes qui font la sourde oreille ou qui quand ils te répondent te font comprendre que tu les déranges à réclamer ainsi ton argent.

Pour finir, je dirai que chez Light Agency, nous avons des principes et nous nous y tenons donc. Nous respectons nos clients, mais ces derniers doivent faire de même. Les mauvais clients chez nous c’est tabou et nous en viendrons à bout !!

Publié dans Blog
2 commentaires pour “C’est bien connu, chez Light Agency, on vit de peine et d’eau fraîche !
  1. Buridant Dominique dit :

    Bonjour à toutes les bosseuses et bosseurs,
    Il faut effectivement dire stop à tout travail correctement effectué et non paye!
    Stop aux raquetteurs qui profitent des bosseuses en général et des bosseurs en particulier.
    Stop aux profiteurs, aux gens qui se moquent du travail bien fait, cela devient si rare,et qui ne respectent pas l’intégrité morale de leurs clients .
    Stop aux mauvais payeurs, quelque soit leur bord.
    Quant au travail pendant les vacances, c est inadmissible!!!!

    • Hélène dit :

      Vous avez entièrement raison Dominique. Je pense que les patrons de ces groupes se permettent ce genre de comportement tout simplement parce qu’ils savent pertinemment bien que les petites structures n’ont pas d’autres choix que d’accepter leurs règles si elles veulent subsister.Ainsi, ils imposent leurs tarifications, leurs délais de paiement.
      Pour ce qui est du travail pendant les vacances effectivement cela ne devrait pas avoir lieu d’être. Cependant, il faut garder à l’esprit qu’un prestataire de services doit rester « au service » de son ou de ses clients sans pour autant en devenir esclave. Son emploi du temps doit donc bien souvent être flexible mais, personnellement, je n’oublierai plus que je travaille pour ma famille donc que cette dernière ne doit pas passer en second.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*


+ 5 = douze

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>