Pourquoi j’ai choisi de travailler avec la plateforme Scribeur ? – Light Agency

Lorsque l’on est à son propre compte, s’assurer des revenus est parfois compliqué et angoissant. Il faut être conscient que la rédaction SEO est un cœur de métier extrêmement concurrentiel. On y voit, certes d’excellents professionnels, mais aussi malheureusement des personnes se prétendant rédacteurs de métier et qui ne sont pas capables de répondre aux exigences de la profession. Trouver des clients afin de former des partenariats de confiance, même avec une expérience de plus de 10 ans en rédaction web, devient, de ce fait, de plus en plus compliqué.

Comment je suis arrivée à m’inscrire sur Scribeur ?

Au mois de novembre dernier, j’ai mis fin à une collaboration de plus d’un an et demi avec une structure parisienne de création de contenu. J’ai passé des moments formidables au sein de cette dernière, du moins au début. C’était à la base une petite structure qui était en pleine montée en charge. Les 2 associés qui géraient étaient dynamiques, à l’écoute et profondément humains. Toutefois, très vite, l’ambiance de travail familiale s’est dégradée et transformée en profit, non-communication interne, changement de rémunération de manière unilatérale et recadrages souvent effectués sous le coup de la colère. Le respect de l’humain n’étant plus là, j’ai pris la décision, après plusieurs alertes, de quitter ce client, car nos valeurs n’étaient plus communes. Ce départ a été, pour moi, un crève-cœur, parce que je vibrais réellement pour mes fonctions et j’avais créé des liens particuliers avec certains autres freelances. Je ne vous le cache pas, cela a été, par ailleurs, compliqué financièrement, dans la mesure où cette entreprise était mon plus gros client et j’avais refusé de très nombreuses propositions de partenariat pour pouvoir donner entièrement satisfaction à ce dernier. Je me suis alors fait la promesse de ne jamais plus écrire et corriger uniquement pour un seul client. Je ne voulais plus être prise à la gorge comme cela avait été le pas ces derniers mois.

J’ai alors effectué de très nombreuses recherches sur la toile afin de trouver des clients qui seraient en mesure de me faire travailler régulièrement sans que je sois de nouveau obligée de m’enfermer dans une relation de dépendance avec eux. Mon choix s’est par conséquent porté sur la plateforme Scribeur, qui propose à sa clientèle l’achat de textes SEO de qualité.

De quelle manière fonctionne Scribeur ?

Je suis ressortie de ma collaboration avec ma précédente entreprise parisienne, lessivée physiquement et émotionnellement. J’ai travaillé plus de 12 heures par jour sans prendre un week-end ou des congés pendant plus de 18 mois. J’avais des Skype Call régulièrement après 21 heures et le dimanche, sans que mon ancien client prenne conscience que moi aussi, j’avais besoin à ce fameux droit « à la déconnexion ».

J’ai donc choisi de pouvoir reprendre la main sur mon emploi du temps et pouvoir ainsi rééquilibrer ma vie professionnelle et familiale. La plateforme Scribeur, s’est alors présentée à moi comme la meilleure solution. Il faut savoir qu’elle n’intègre pas dans ses rangs n’importe qui. Le rédacteur voulant travailler avec cette dernière doit impérativement passer un test. Il est ainsi nécessaire de rédiger environ 260 mots respectant les normes SEO et bien évidemment exempt de toute erreur orthographique. Pour ma part, c’est ce qui a fini de me convaincre du sérieux de cette structure, car elle était tout comme moi en quête de qualité et non de quantité. De plus, le test demandé étant noté par les équipes Scribeur, cela me donnait l’opportunité de savoir ce que les autres pensaient réellement de mes capacités rédactionnelles. Ayant obtenu 5 étoiles sur 5, j’ai été autorisée à prendre en charge toutes les demandes de rédaction. Cela m’assure d’avoir ainsi du travail en permanence, mais aussi de choisir les textes que je souhaite rédiger et selon le rythme que j’ai planifié. J’aime par ailleurs beaucoup la facilité de la prise en main de cette plateforme. Les procédures y sont très clairement expliquées, les briefs rédactionnels détaillés et précis. 

Mon gros coup de cœur a été pour la partie « Mes badges & succès ». Je suis littéralement sous le charme de cette dernière. Il y a en effet, différents badges, qui sont décernés selon :

  • le nombre de textes livrés ;
  • la qualité des contenus écrits ;
  • votre compétence en référencement naturel ;
  • votre disponibilité à prendre des textes urgents.

Se voir décerner ces petites récompenses est pour moi particulièrement gratifiant et stimulant. De nature a toujours douter de moi, me voir ainsi attribuer ces badges me rassure. Je ne suis pas en compétition avec les autres, mais avec moi-même et cela correspond parfaitement à mon caractère.

Tout n’est cependant pas parfait !

La perfection n’existe pas je vous le concède, néanmoins il y a des petites choses auxquelles je n’adhère pas. La plus importante concerne le paiement et c’est clairement ce qui pourrait me faire arrêter de rédiger dans les prochains mois pour eux. En effet, une fois la facture transmise, le service comptabilité de Scribeur annonce qu’il peut mettre jusqu’à 30 jours pour le paiement… et malheureusement, il utilise TOUT ce délai ! C’est décevant. Ainsi, j’ai transmis le premier décembre ma facture. Nous sommes le 27 décembre et je n’ai malheureusement reçu aucun virement pour des textes validés depuis mi-novembre. Je trouve cela dommage, car une plus grande rapidité dans le règlement des factures pourrait permettre une fidélisation des rédacteurs. Je doute, en effet, qu’un freelance expérimenté, « s’embête » à attendre ainsi son salaire quand il peut proposer ses services à d’autres entités, payants plus rapidement. 

Le second point est l’échange avec les clients finaux. Autant, lorsque je communique avec les équipes Scribeur, la réponse est rapide et complète, autant quand mon courriel est à destination du client qui a commandé un texte, les délais sont insupportablement longs. J’ai fait parvenir différentes questions à un donneur d’ordre qui m’avait attribué 2 textes. L’un d’eux me posait souci et je désirais ne pas faire de hors-sujet. J’attends maintenant un retour, depuis plus de 4 jours, en vain. J’ai évidemment rédigé la commande client, puisque j’avais une date butoir, mais j’ai à présent une épée de Damoclès au-dessus de la tête : celle d’être passée à côté de l’attente du client et de devoir éventuellement reprendre à nouveau le texte pour être payée.

La dernière chose qui me chiffonne un peu, est de devoir attendre, plus d’une journée parfois, que des textes en attente de rédacteur apparaissent ! Cela est un peu angoissant, notamment quand j’ai terminé de traiter toutes les commandes que j’avais réservées. Je vous l’accorde, cela a quelquefois du bon, ce temps de pause me permettant de souffler, de rédiger pour mon propre blog ou encore de traiter des demandes de transcriptions audios. D’autres fois cependant, le cerveau en ébullition « j’ai besoin » de rédiger et je suis frustrée de ne pas pouvoir le faire.

Pour l’heure, la plateforme Scribeur apparaît pour moi comme un très bon moyen d’engranger encore plus d’expérience et de me ressourcer en rédigeant des textes au contenu et aux exigences variées sans pour autant sortir de ma zone de confiance, me fait un bien fou. Toutefois, cela ne me permet pas encore de « vivre » de cette plateforme, la tarification par mot étant parfois trop faible pour l’investissement demandé.

Tagués avec : , , , ,
Publié dans Blog

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*


deux + = 8