Transcription audio : quelles sont les bonnes pratiques ? – Light Agency

Le transcripteur professionnel, qu’il fasse usage d’outils de transcription ou non, relève dans l’exercice de ses fonctions un grand nombre de défis. Il lui est en effet constamment demandé de jongler avec des bandes sons parfois capricieuses, de la saisie au kilomètres, des écoutes multiples, de la relecture, des mises en forme diverses et des corrections. Toutefois, qu’est-ce qui fait qu’une transcription vidéo ou audio est dite de qualité ? Quelles sont les normes de la profession ? Y a-t-il des écueils à éviter ?

Le transcripteur : un expert qui se doit d’être neutre !

Cela peut paraître surprenant, mais un bon professionnel de la transcription ne doit aucunement se départir de son impartialité. Pour ce faire, il lui incombe de ne jamais être dans le jugement. En effet, son travail lui permet d’avoir accès à des contenus stratégiques ou encore sensibles, tels que des comptes rendus des CHSCT, des CSE, des CE. Il est donc impératif que l’impartialité soit la ligne de conduite de tout transcripteur qui se respecte… et respecte ses clients. Peu importe le format de transcription choisit, la restitution des propos doit être fidèle.

Essayer de travailler avec des fichiers sons de qualité

Afin de pouvoir permettre un traitement optimum de la bande son, il apparait plus que nécessaire que cette dernière soit de bonne qualité. Dans le cas contraire, le temps de traitement sera rallongé et de nombreuses réécoutes obligatoires. Cela risque d’engendrer du retard dans la livraison de la prestation et d’entrainer des erreurs dans la transcription. Il importe donc d’être plus qu’attentif à la qualité des fichiers reçus. Toutefois, si vous ne pouvez faire autrement, sachez qu’il existe sur le marché de nombreux outils gratuits et fiables. Ces logiciels vous donneront la possibilité de « nettoyer » au mieux l’enregistrement des nuisances sonores. Autre avantage non négligeable : faire usage d’un tel outil vous offrira entre autres de réduire la vitesse de la bande pour l’exploiter sans difficultés. 

Transcription audio : ne jamais faire l’impasse sur la correction 

Bien souvent, on pense à tort que le travail de transcription se termine lorsque la bande son prend fin. Cependant, livrer un contenu brut, sans mise en forme, aucune relecture et correction est une erreur à ne pas commettre. Cela pourrait engendrer de l’insatisfaction client et entacher durablement votre réputation. Par conséquent, il est important de se convaincre que le travail de relecture fait partie intégrante des tâches incombant au transcripteur. Il est, de ce fait, incontournable de posséder de solides compétences en orthographe, en grammaire et en conjugaison afin de restituer un écrit fluide et bien structuré.

Savoir organiser sa séance de transcription 

Le métier de transcripteur vidéo ou audio requiert de nombreuses qualités et compétences. Encore peu connu du grand public, il demande cependant une grande concentration et une organisation certaine. Ainsi, une certaine discipline est de mise afin d’obtenir un travail de qualité. Vous êtes un peu perdu et ne savez pas réellement comment procéder ? Voici quelques conseils :

  • écoutez une première fois le fichier son afin de vous familiariser avec la voix de la personne. Cela vous permettra par ailleurs de vérifier que la bande est complète ;
  • transcrivez le fichier à votre rythme en accélérant ou ralentissant ce dernier pour vous permettre de taper à votre rythme. Il vous est tout à fait possible d’avoir recours à un logiciel de transcription pour vous aider et gagner du temps ;
  • procédez à un travail en profondeur de mise en forme et de relecture afin que la syntaxe soit irréprochable, les erreurs de transcription gommées… ;
  • octroyez-vous des pauses. Cela peut en effet être surprenant, néanmoins il est important de savoir que nous perdons une partie de nos capacités auditives après plusieurs heures d’écoute active. Procéder à un break offrira un repos bien mérité à vos oreilles, aérera votre esprit et vous permettra de prendre du recul. Vous ne reviendrez que plus concentré par la suite.
Tagués avec :
Publié dans Blog

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*


5 + six =